Canada Goose: l’épidémie épidermique

Illustation: Kalonji 

Elles ont envahi la ville comme une rumeur. A chaque fois que t’en vois une, c’est épidermique, t’as envie de t’arracher les joues avec les dents et pour cause… Elles ont jeté un froid polaire dans la dégaine des Genevoises et des Genevois…
Qu’ils soient bourgeois,
bobos,
beaufs,
banquiers,
boulangers,
barmen,
brokers,
biologistes…

Tous ou presque ont été estampillés de ces deux mots: « Canada Goose ».

Brrrr!

Elles n’ont qu’un seul mérite peut-être: avoir décimé les Moncler… Ouf! Et les jours d’ennui, tu peux même t’amuser à les compter passer à l’arrêt de bus: 1,2…10…16 moutons.

Bêêê!

giphy